Les fraiseuses

Les fraiseuses sont des machines outils largement employées pour l’usinage des matériaux mécaniques. Plus précisément, les fraiseuses sont prédestinées à usiner des trous, des surfaces planes et des entailles. L’usinage, ou simplement l’enlèvement d’éléments, est rendu réalisable grâce à un outil connu sous le nom de fraise. Cette particule, prémunie de dents, fractionne la matière à usiner, quand elle est mise en mouvement de rotation. Pour ce qui est de son apparence, la fraise est soit conique, soit cylindrique, soit torique.

 

Crédit photo : TESTE

La fraiseuse : un investissement conséquent pour le bricoleur, mais qui étend très largement ses possibilités

Comme le rappelle le site Atelier de mécano-soudure, la majorité des fraiseuses de notre ère sont loin d’être ce qu’elles furent par le passé. Des recherches ont démontré que les premières fraiseuses étaient peu raides, puisque façonnées avec des règles de maçons en aluminium. De même, le moteur de broche était une dremel, peu puissante et réduisant l’usinage des matériaux à diamètres divers.

Dorénavant, les fraiseuses haut de gamme sont numériques. Avec leurs multiples propretés, les possibilités sont très nombreuses ce qui concerne le nombre de passes ou encore les dimensions des coupes. Dans d’autres cas, on peut dépister les erreurs probables, en simulant l’usinage.

On trouve trois grands types de fraiseuses : les fraiseuses de production, les fraiseuses spéciales et les fraiseuses d’outillage. Telle que leur nomination le fait supposer, les fraiseuses de production sont destinées au travail en série. A l’intérieur de ce groupe existent les fraiseuses à cycle, celles à commandes numériques, les fraiseuses raboteuses, celles verticales et celles horizontales. Concernant les fraiseuses d’outillage, elles sont considérées d’universelles. Ce sont des engins de positions variables et qui peuvent usiner de multiples types de surfaces.